Bienvenue à l’Aéroport international de Malgachie – by m0utarde

« Alors, ce vol ? »

Telle est la première question sur toutes les lèvres (après le TONGACHOUUU, la suite de « comment va <insérer le prénom de quelqu’un qui est sur ton arbre généalogique mais dont tu es incapable de te rappeler le prénom sans que quelqu’un ne te le rappelle> ?  » ) à la descente à Ivato.

Ne vous méprenez-pas, compatriotes et visiteurs de Malgachie, car cette question est tout sauf innocente.

Oui, tout.

En vrai, après le véritable vol (l’avion, faire joujou avec les gilets de sauvetage, appeler ce beau-gosse de steward toutes les deux minutes, oui ce vol-là) vous serez amenés à en subir un autre, avec moins de beaux-gosses : vous allez devoir distribuer tous vos billets de 5 euros ainsi que vos pièces à toutes sortes de spécimens jusqu’à arriver dans la voiture qui vous attend sur le parking.

Je parle :

  • De ce lémurien qui contrôle votre passeport et qui va vous demander de remplir son garde-manzer. Mec, t’as bien payé ce foutu billet quelques centaines d’euros (peu m’importe comment d’ailleurs) donc oblijay, tu m’en donnes un peu, merde.
  • De ce fosa responsable de la fouille supposée minutieuse de tes affaires. Mais comme lui aussi il a un garde-manzer vide (tss tss tss ne regarde pas sa bedaine ainsi, ou il va aussi te demander de remplir le garde-manzer de ses voisins), il va caresser ta valise d’une main et faire le geste « donne le fric » avec l’autre main. Et si tu ne coopères pas, tant pis, il se servira dans les chocolats que tu viens d’acquérir en sous-douane. Puisqu’on te dit qu’il fait très faim dans cet aéroport.
  • De ce drôle d’oiseau aux couleurs chatoyantes qui va se jeter sur ton porte-bagage comme si sa vie en dépendait. Tu auras beau lui expliquer que NON tu as encore suffisamment de force dans tes deux bras, que l’avion ne t’a pas rendu invalide et que donc, tu pourras pousser ce chariot jusqu’au parking sans son aide, tu finiras par lâcher. Ne te crois pas sorti d’affaire une fois tous tes bagages rentrés dans la voiture, surtout avec un billet de la monnaie locale. Monsieur le pousseur de chariots exigera d’être payé en euros (pour le garde-manzer aussi, très certainement).
Source de l'image : MaTV

L’aéroport d’Ivato – à l’arrivée

Mais ne te décourage pas, mon chou à la crème chantilly-mascarpone. Une fois hors de cet aéroport, toutes tes transactions s’effectueront en Franc Malgachien et tout le monde aura le tact de déguiser la mendicité.

Enfin, à peu près. Oh et puis, on ne va pas trop leur en vouloir hein ?

De toute façon, ce sont d’autres qui sont venus avant toi qui les y ont habitué. Ces autres qui veulent accélérer le contrôle du passeport parce qu’il vient juste de périmer. Ou ces autres qui transportent des trucs qu’ils n’ont pas trop envie de déclarer m’voyez. Ou ces autres qui veulent épater la grande famille en dégainant une grosse pièce de 2 malheureux euros au porteur. Mais comme ils ont participé à notre économie, on ne va pas leur en vouloir non plus hein ?

Alors à qui la faute ? Aux patrons qui sous-payent leurs employés ? Et puis quoi encore, pourquoi mordre ceux qui offrent du travail, cacaprout comme attitude. La HAM (Haute Autorité de Malgachie) ? MDR LOL XD PTDR MAIS ARRETEZ I LIKE TO MOVE IT MOVE IT C’EST LA MEILLEURE CHOSE QUI SOIT AU MONDE DANS L’UNIVERS DE LA GALAXY OUAICHE donc pas touche.

Bref.

Cesse de chercher et réjouis-toi : tu es arrivé en Malgachie !

(Et profites-en pour remplir aussi mon garde-manzer, les vers qui peuplent mon ventre commencent à imiter Glee et je songe de plus en plus à me lacérer le ventre vois-tu)

Smouack.

@m0utarde

Voir la description de m0utarde dans la page Guests

Publicités
Café, scotch, ...

et diverses inclinaisons

RaMavoTsyBila

In us we trust

La jeune revue

"Mes propos engagent tout le monde. Ça fera moins de chômage."

Teny Kely

Foutoir virtuel de Miss Moutarde, interdit aux coincés du cul